personnage qiiro
Tous vos documents juridiques rédigés et garantis par des professionnels du droit
2000
Documents
40
Juristes
500
Avocats
Testez Qiiro sans engagement !
Créer un compte
>
Le télétravail

Le télétravail

bon à savoir
Le télétravail permet au salarié de travailler hors des locaux de l’entreprise, en utilisant les technologies de l’information et de la communication. Le télétravail peut être mis en place, dans le respect de certaines règles, dès l’embauche du salarié ou par la suite. Le salarié en télétravail bénéficie de garanties particulières. Les dispositions relatives au télétravail ont été aménagées par les ordonnances sur la réforme du droit du travail de 2017 afin d’en faciliter le recours.

La définition

Le télétravail est une forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait  pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire et en utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Le télétravail peut être régulier, sur tout ou partie de la semaine, ou occasionnel. Il revêt un caractère volontaire et réversible pour le salarié et l’employeur.

le mot d'informations
Le télétravail peut être une aspiration de certains salariés afin de mieux organiser leur vie personnelle et pouvoir réussir à être performant dans leur vie professionnelle. Il peut être un facteur de motivation et d’attractivité.
conseil
Sanctions

La mise en place

Selon l’article L. 1222-9 du Code du travail, la qualification de télétravail requiert plusieurs conditions :

  • le travail doit obligatoirement être exercé hors des locaux de l’entreprise mais doit pouvoir être réalisé dans ceux-ci ;
  • le télétravail doit être effectué de façon volontaire ;
  • le travail est réalisé grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC);

Le télétravail est mis en place :

- Soit dans le cadre d’un accord collectif,

- Soit dans le cadre d’une charte élaborée par l’employeur après avis du comité social et économique, s’il existe.

En l’absence de charte ou d’accord collectif, lorsque le salarié et l’employeur conviennent de recourir au télétravail, ils formalisent leur accord par tout moyen.

le mot d'informations
Une clause du contrat de travail ou un avenant au contrat n’est plus obligatoirement requis pour recourir au télétravail.
conseil
Sanctions

L’organisation du travail

L’accord collectif ou la charte élaborée par l’employeur doit préciser :

- Les conditions de passage en télétravail et celles de son abandon,

- Les modalités d’acceptation par le salarié des conditions de mise en œuvre du télétravail,

- Les modalités de contrôle du temps de travail ou de régulation de la charge de travail,

- La détermination des plages horaires durant lesquelles l’employeur peut habituellement contacter le salarié en télétravail,

- Les modalités d’accès des travailleurs handicapés à une organisation en télétravail.

le mot d'informations
conseil
QIIRO vous renseigne sur les clauses de l’accord ou de la charte les mieux adaptées à votre entreprise, notamment celles relatives à la prise en charge des coûts découlant de l’exercice du télétravail.
Sanctions

Les obligations de l’employeur

L’employeur peut-il refuser le bénéfice du télétravail ?

L’employeur qui ne souhaite pas avoir recours au télétravail alors que le poste du salarié y est éligible en vertu de l’accord collectif ou de la charte, doit motiver son refus de façon légitime en l’appuyant sur des critères et raisons objectifs.


L’employeur peut-il obliger son salarié à accepter le télétravail ?

Un employeur ne peut pas obliger son salarié à accepter le télétravail.

En dehors de circonstances exceptionnelles ou de force majeure, situations dans lesquelles le télétravail peut être considéré comme « un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l'activité de l'entreprise et garantir la protection des salariés », selon l'article L 1222-11 du code de travail. Le refus du salarié d’accepter le télétravail ne constitue pas un motif permettant de mettre fin au contrat de travail.


L’employeur est tenu à quelques obligations spécifiques au télétravail de ses salariés, d’après l'article L 1222-10 du code du travail.


Il doit :

  • prévoir un entretien annuel avec son salarié pour échanger avec lui sur l’organisation de ses missions en télétravail ;
  • informer son salarié « de toute restriction à l'usage d'équipements ou outils informatiques ou de services de communication électronique » et lui préciser les sanctions encourues en la matière ;
  • proposer en priorité à tout salarié en situation de télétravail un poste qui serait vacant dans les locaux de l’entreprise et qui correspondrait à ses qualifications et compétences.


L’employeur est-il tenu de prendre à sa charge les frais occasionnés par le télétravail?

L’employeur n’est pas légalement tenu de prendre à sa charge les frais occasionnés par le télétravail au domicile de son salarié.

En général, l’accord collectif ou la charte d’entreprise prévoient la prise en charge d’une partie des frais engagés.

le mot d'informations
L’accident survenu sur le lieu où est exercé le télétravail pendant l’exercice de l’activité professionnelle du télétravailleur est présumé être un accident de travail.
conseil
Sanctions

Le statut du télétravailleur

Le télétravailleur est un salarié de l’entreprise. Il bénéficie donc des mêmes droits individuels et collectifs que l’ensemble des salariés.

Le télétravailleur est prioritaire pour occuper ou reprendre un poste sans télétravail qui correspond à ses qualifications et compétences professionnelles. Son employeur est tenu de porter à sa connaissance la disponibilité de tout poste de cette nature.

Le refus d’accepter un poste de télétravailleur n’est pas un motif de rupture du contrat de travail.

Les télétravailleurs bénéficient des avantages liés à l'entreprise dans les mêmes conditions que les salariés travaillant sur place dans les locaux de l’entreprise.

le mot d'informations
Les règles protégeant le travailleur à domicile sont applicables au télétravailleur.
conseil
Sanctions

Le recours en cas de force majeure

En cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d’épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés. Dans ce cas le télétravail pourra être imposé.

le mot d'informations
conseil
Sanctions

le mot d'informations
conseil
Sanctions

le mot d'informations
conseil
Sanctions

le mot d'informations
conseil
Sanctions
la gestion des ressources humaines avec qiiro
icone guide juridiqueicone document juridique
Découvrez nos fiches, documents et guides dédiés à la gestion des ressources humaines.
Découvrir
logo qiiro
Restez informé
Merci. Nous avons bien pris en compte votre inscription.
Oops! Une erreur s'est produite. Veuillez re-essayer ou nous contacter via service@qiiro.eu.