> Gestion de l'entreprise >
Cash flow : on vous dit tout !
FICHE PRATIQUE

Cash flow : on vous dit tout !

Vous êtes au bon endroit pour tout savoir !

Pour vous le cash flow est synonyme de machine à sous dans les casinos et des dollars se dessinent dans vos yeux au prononcé de ce terme ? Vous n’êtes pas loin, mais la réalité est un peu plus technique. Votre assistant juridique augmenté QIIRO vous révèle tout ce qu’il y a a savoir sur le cash flow et bien plus encore. 


Le suivi du cash flow, permet à une entreprise de se rendre compte de sa rentabilité et de sa capacité financière. Il est donc indispensable pour tout gérant qui se respecte de maîtriser la notion et le calcul de cette donnée lors de ses analyses financières. L'enjeu est alors de savoir exploiter ce que nous livre les informations données par le calcul du cash flow. 


Laissez vous guider par Qiiro et entrez dans l’univers fascinant des chiffres et des euros. 

Qu'est-ce que le Cash flow d'une entreprise ?

Comme évoqué en introduction, le cash flow est un élément permettant au dirigeant d’une entreprise d’en apprendre davantage sur la rentabilité et la pérennité de sa société ou à l’inverse de l’étendue de son endettement et donc de ses besoins en fond de roulement. Il sera alors plus aisé dans le premier cas de présenter la société aux tiers et de la rendre attrayante aux yeux d’investisseurs potentiels. Le cash flow de votre entreprise est en quelque sorte votre carte de visite et votre atout marketing. 


Littéralement, “flux de liquide”, le cash flow est une donc donnée importante qui présente un intérêt comptable. 


Si tous ces anglicismes vous agacent, don't’ worry ! Vous pouvez être rassurés car vous pouvez, pour désigner le cash flow, opter pour plusieurs traductions. En effet, le cash flow est synonyme pour certains de “flux de liquidités ou de flux de trésorerie”, pour d’autres il s’agit plutôt d’un “d'excédent brut”. Bref, pour désigner le cash flow vous avez l’embarras du choix ! 


Attention toutefois à ne pas confondre le Cash flow avec la capacité d’autofinancement. En effet, la capacité d’autofinancement est la valeur atteinte lorsque l’entreprise génère, par la seule activité, les ressources financières nécessaires à son développement sans toutefois procéder à un emprunt. C’est une valeur qui permet en quelque sorte de  mesurer la capacité de l’entreprise à fabriquer de l'argent. En d’autres terme, la capacité d’autofinancement est la valeur en monnaie sonnante et trébuchante que l’activité de l’entreprise remporte chaque année. Son calcul se fait en retirant du résultat tous les éléments non monétaires de l’entreprise. 


La principale question, celle qui doit retenir votre attention, est bien évidemment ce qu’est que le Cash flow ! 


Il s’agit d’un indicateur permettant de mesurer le flux de trésorerie d’une entreprise. Cette donnée permet alors à l’entreprise de faire état, sur une période donnée, de l’évolution et de la variation de sa trésorerie, soit, des entrées et des sorties d’argent. 


Généralement, trois flux de trésorerie peuvent être analysés dans une entreprise : 

Le flux de trésorerie des activité d’exploitation

Ce flux correspond aux revenus et dépenses générés au quotidien par les activités de vente de produits ou de services de l’entreprise.   


✍    BON À SAVOIR
Les données d’exploitation peuvent faire l’objet d’un autre indicateur quant à la rentabilité économique générée par l’entreprise. En effet, cette dernière peut également se calculer par le biais de l'excédent brut d’exploitation. Cette dernière valeur est le solde intermédiaire de gestion. Il s’agit d’un ratio financier dénotant de la richesse dégagée par l’entreprise au seul moyen de son système de production de valeur. 


Le flux de trésorerie des activités d’investissement :

Il s’agit ici des flux consécutifs à la prise de participation de l’entreprise dans d’autres sociétés. Cela regroupe majoritairement l’acquisition et la cession de parts sociales d’entreprises tierces.  


Le flux de trésorerie des activités de financement

Ce flux concerne en réalité plusieurs sources de financement.  En effet, le flux de trésorerie des activités de financement analyse les différents moyens à dont dispose l’entreprise pour se procurer des fonds. Les flux de trésorerie peuvent par exemple être dus à une augmentation de capital, à l'obtention d’un prêt professionnel, à la distribution de dividende, au remboursement de l’emprunt ou encore à une subvention particulière.

Pourquoi calculer son Cash flow ? Que relève le cash flow d’une entreprise ?

Le cash flow permet de mesurer l’intensité des flux monétaires produits par l’exploitation d’une entreprise ainsi que sa profitabilité. 


Trois fonctions peuvent être attribuées à l’interprétation du cash flow d’une entreprise : 


D’abord, cette notion est principalement interprétée et utilisée par les analystes financiers et les créanciers afin d’en savoir plus quant à la solvabilité et à la pérennité d’une entreprise. L’étude et l’analyse du cash flow a ainsi toute sa place dans l’étude du marché impliquant le rachat ou l’association avec une autre société. 


Ensuite, l’analyse de ce marqueur, que l’on appelle le cash flow, permet également d’évaluer l’aptitude de l'entreprise à financer et à gérer ses investissements par rapport à son exploitation. 


Enfin, en connaissant la valeur du cash flow d’une entreprise, il est possible d’évaluer à titre prévisionnel sa capacité à dégager un bénéfice et à distribuer des dividendes aux actionnaires. Ce qui peut constituer un argument indéniable lorsqu’il est question de faire état de la situation financière pour convaincre les investisseurs à rejoindre ou soutenir votre entreprise. 


Deux types de cash flow sont distingués en fonction du renseignement qu’ils délivrent sur l’entreprise : 


  • Le free cash flow ; cet indicateur spécifique correspond à la trésorerie disponible, c’est à dire aux sommes qui n’ont pas encore été réinvesties par l’entreprise. Cette méthode est utilisée dans les processus d’évaluation de la capacité d’autofinancement de l’entreprise non affecté à des investissements.


Le Free cash flow est régulièrement utilisé comme mesure dans la méthode du “discounted cash flow”. 


  • Le cash flow equity ; cette valeur sert à calculer le flux de trésorerie revenant aux prêteurs en estimant notamment la valeur des capitaux propres (comme par exemple en cas de prise de participation par des investisseurs). 


Qu’est ce qu’est que la Pay back period ?

La Pay back périod est la durée dont l’entreprise a besoin pour récupérer son investissement de départ. En d’autres termes, il s’agit de la période nécessaire pour que les cash flows génèrent un produit équivalent au montant de l’investissement.

conseil

Pour bénéficier des délais, il faut en faire la demande sur le site du Gouvernement, intitulée « demande de délai de paiement ou de remise pour les entreprises en difficulté suite auCoronavirus – Covid 19 ».

Comment calculer le Cash flow d'une entreprise ?

Les présentations faites, il vous faut passer à l’étape supérieure : le calcul du cash flow ! Vous êtes prêts ? Allons y ! 


Schématiquement, le cash flow est le résultat dégagé par l’entreprise. Pour le calculer, il faut tout simplement appliquer la formule suivante : 


Cash flow = Produits encaissés - charges décaissées 


Bon à savoir

La formule s’applique traditionnellement aux flux générés et comptabilisés en fonction de leurs montants bruts. 


Les produits encaissés sont les bénéfices et fonds obtenus par l’entreprise au cours de la période choisie alors que les charges décaissées correspondent à toutes les sommes dépensées par l’entreprise dans le cadre de son activité au cours de cette même période donnée. 


La difficulté qui peut intervenir pour effectuer ce calcul est le décalage éventuel de trésorerie. Par décalage de trésorerie il faut comprendre la variation entre les dettes et les créances, sont notamment concernées les entreprises accordant usuellement des délais de paiement.


Cependant, deux autres méthodes de calcul plus spécifiques et quelque peu plus techniques peuvent également être utilisées : 


  • Cash flow d’exploitation


Résultat net + dotations nettes aux amortissements et aux provision - plus-values de cession d’actifs + moins values de cession d’actifs - variation du besoin en fonction du roulement 


  • Cash flow disponible


Excédent brut d’exploitation - impôts sur le résultat d'exploitation +/- variation du besoin en fonds de roulement - investissements + désinvestissement 


Raisonnons avec l’exemple d’une entreprise présentant un résultat comptable (bénéfice) net de 17 000 euros. 


Pour obtenir la valeur de la capacité d'autofinancement, il faut ajouter les dotations aux amortissements, supposons que celles-ci soient de 5 000 euros, la capacité d’autofinancement est alors portée à 22 000 (17 000 + 5 000). 


Ensuite, pour obtenir le montant du cash flow il faut déduire de la capacité d’autofinancement plusieurs éléments : 


  • Pour obtenir la valeur du cash flow d’exploitation il faut déduire les éventuelles créances clients (faisant parties de la catégorie des BFR - Besoin de fonds de roulement). Si celles-si sont de 2 000 euros, le montant du cash flow s’élèvera ainsi à 20 000 euros (22 000 - 2 000). 
  • Pour obtenir la valeur du free cash flow, il faut déduire du cash flow d’exploitation les investissements effectués dans l’année. Supposons que vous ayez fait l'acquisition d’un ordinateur à  5 000 euros, le free cash flow sera alors de 15 000 euros (20 000 - 15 000). 
  • Dans l’hypothèse où l’entreprise ait procédé à une augmentation de capital (de 2 000 euros sous forme d’apport en compte courant) ainsi qu’éventuellement a eut recours à un emprunt (de 3 000 euros), il conviendra d'additionner ces sommes au free cash flow pour obtenir le free cash flow après financement, soit 20 000 euros (2 000 + 3 000 + 15 000). Ce cash flow représentera alors la trésorerie de fin d’exercice, autrement dit, le montant en argent du compte en banque de l’entreprise. 


Savoir interpréter son cash flow

Vous avez franchi l’étape la plus complexe du tour : le calcul de votre cash flow. Reste désormais à savoir comment interpréter et décoder la valeur obtenue après application de la formule sélectionnée. 


En toute logique, le cash flow peut se révéler positif ou négatif. En effet, les flux pris en considération peuvent être une sortie ou une entrée de cash pour votre entreprise et il est indispensable d’apprendre à distinguer ces deux cas de figure : 


- Lorsque le résultat du cash flow est positif c’est que votre entreprise enregistre plus d’entrée que de sortie de cash. On qualifie ainsi la trésorerie de votre entreprise d'excédentaire, ce qui signifie qu’elle a la possibilité d'honorer ses créanciers, de verser des dividendes aux associés ou encore de placer de l’argent. 

- Lorsque le résultat du calcul est négatif, c’est donc qu’il y a plus de sortie de liquidité que d’entrée dans votre entreprise. On dit de la trésorerie de votre entreprise qu’elle est déficitaire, ce qui vous contraint à injecter de l’argent ou à reconsidérer vos charges.

Comment dresser le tableau de son Cash flow

NOTE D’INFORMATIONS

Le télétravail est une forme d’organisation qui permet aux salariés de travailler depuis leur domicile, grâce aux outils informatiques et autres, permettant d’effectuer des tâches à distance. C’est un droit établit par l’article L. 1222-9 du Code du travail.

Il est toujours plus parlant de regrouper des éléments chiffrés dans un tableau afin de mettre en valeur les informations importantes. 


Pour plus de clarté et de pédagogie, nous avons choisi de vous proposer un modèle de tableau afin de présenter le cash flow de votre entreprise.

calculer cashflow


Bon à savoir :

Avec un tel tableau, il vous est plus facile d’extraire des ratios et d’ainsi lire entre les lignes : 

  • le ratio cash flow / chiffre d’affaire traduit la rentabilité d’une entreprise ; 
  • le ratio cash flow / dettes évaluant la solvabilité d’une entreprise ; 
  • le ratio cash flow / capitaux propres donnant la rentabilité nette des capitaux propres. 


En regroupant sous la forme de tableau vos charges, il vous est ainsi plus facile de déterminer lesquelles apparaissent inutiles et coûteuses. L'excédent de trésorerie également vous est plus visible, ce qui vous permet d’en prévoir plus aisément le placement et d’accumuler les intérêts sur le long terme. 


De plus, en calculant votre cash flow vous anticipez la santé financière de votre entreprise, et nous en sommes tous convaincus, il est préférable de prévenir que de guérir. 


On ne le répètera jamais assez, la bonne compréhension et la bonne tenue de la comptabilité de votre entreprise sont essentielles à votre réussite. Le cash flow en faisant partie, vous possédez désormais l’une des clés pour maîtriser la gestion de votre entreprise et la faire prospérer au mieux. 


N’hésitez pas à aller lire nos autres articles concernant la comptabilité et la gestion d’entreprise (Qu’est ce qu’un exercice comptable, qu’est ce qu’un compte de résultat) afin que la comptabilité n’est plus aucun secret pour vous. 


En cas de doutes ou de questionnements, notre équipe de juristes, disponible par chat, mail ou téléphone, vous épaule, vous renseigne et vous accompagne dans toutes vos démarches juridiques et administratives.

Sanctions

En tant qu’employeur, vous ne devez prendre aucun risque pour vos salariés qui pourraient, en présence d’un danger grave et imminent pour leur santé ou pour leur vie, invoquer leur droit de retrait.

bon à savoir

Pour faire une demande d’aide financière exceptionnelle, il vous faut remplir le formulaire de la Sécurité sociale des Indépendants – URSSAF afin de demander l’intervention du fonds d’action sociale.

logo qiiro
Restez informé
Merci. Nous avons bien pris en compte votre inscription.
Oops! Une erreur s'est produite. Veuillez re-essayer ou nous contacter via service@qiiro.eu.