Demande de congé pour création d'entreprise

Ce document juridique est une demande de congé pour création d’entreprise faite par le salarié pour l'employeur.
picto conformité
Ce document a été contrôlé par nos juristes
picto conformité
Contrôlé par nos experts consultants
picto conformité
Certification à jour pour 2021
picto conformité
Guide d'utilisation du document fourni
picto téléphone
Nos juristes en support si besoin
Demande de congé pour création d'entreprise
1,99€
No items found.
Télécharger
picto téléchargement
Nombre de page : 1
Nombre de mots : 207

Souhaitez-vous gérer votre propre boîte tout en voulant conserver votre place dans celle où vous travaillez pour un peu plus de sécurité ? Cela devient tout à fait possible en remplissant les conditions d’un congé pour création d’entreprise. Sécurisez votre emploi et lancez-vous en même temps dans une nouvelle aventure pour voir jusqu’où votre potentiel vous amènera. Voici ce que vous devez savoir et  respecter pour bénéficier de ce régime.

Qu’est-ce que le congé de création d’entreprise ?

L’on entend que très peu souvent parler du « congé de création d’entreprise ». Et pourtant, ce peut être une excellente solution afin de vous lancer et devenir votre propre chef  tout en garantissant la validité d’un contrat de travail acquis, le temps que votre nouvelle activité ne décolle réellement. Mais en quoi consiste réellement cette pause entrepreneuriale ?

Une pause pour créer ou reprendre une activité à votre compte 

Lorsqu’une personne qui occupe un poste de travail veut créer ou reprendre son entreprise, il aura la possibilité de demander un congé afin de se consacrer pleinement ou encore partiellement à son activité. Dit plus simplement, le congé pour création d’entreprise est une pause d’une certaine durée, maximale d’un an renouvelable à défaut d’accord collectif, pendant laquelle un salarié peut créer sa propre entreprise. 

Ce congé est prévu dans le Code du travail. C’est un droit accordé aux salariés qui ont un projet de création d’entreprise. Il peut prendre d’autres formes comme le passage d’un temps plein à un temps partiel par le biais d’une lettre de demande de congé pour création d’entreprise. Ce peut être l’une des solutions pour développer et se lancer dans son projet tout en sécurisant son parcours autrement dit un poste dans un travail en cours.

Il est applicable en cas de création d’entreprise, mais aussi concernant le salarié qui vient à exercer des responsabilités de direction au sein d’une jeune entreprise innovante. Ce congé va vous permettre de vous consacrer pleinement à votre propre projet entrepreneurial, mais aussi de retrouver votre poste salarié si jamais il n’aboutit pas.

Les différents types de congés de création d’entreprise

Plusieurs éléments peuvent définir la façon dont vous pourrez concevoir votre demande et en même temps la durée de votre congé. Selon le type de lettre demande de congé pour création d’entreprise, il y a deux sortes de congés pour création d’entreprise, notamment :

  • Le congé pour création d’entreprise à temps partiel implique un arrêt temporaire de l’activité du salarié. Celui-ci va poursuivre son travail à temps partiel dans l’entreprise et le reste du temps, il va se dévouer entièrement au développement de son activité. Il doit alors trouver l’équilibre entre son travail et sa nouvelle société. 
  • Le congé pour création d’entreprise à temps plein, qui, comme son nom l’indique consiste en un arrêt total, mais temporaire, de l’activité d’un salarié dans une entreprise. Celui-ci peut se consacrer totalement au succès de son activité. C’est-à-dire qu’il arrête de travailler pour une durée déterminée et s’il le souhaite pourra retrouver son poste.


Tout cela dépendra de votre choix personnel, de la disponibilité de l’entreprise où vous travaillez ainsi que de la difficulté du projet à mettre en place.

C'est parti !
Votre document pour 1,99€. Bénéficiez en plus de l'expertise des juristes Qiiro.

Les conditions nécessaires pour bénéficier de ce type de congé

En général, tout salarié peut bénéficier d’un congé pour création et reprise d’entreprise. Vous pouvez aussi consulter des modèles de lettre de demande de création de congé de création d’entreprise pour vous assurer d’avoir un contenu conforme. Mais il faut quand même réunir plusieurs conditions afin de vous assurer d'en profiter. Ces conditions sont les suivantes : 

  • Disposer au minimum de deux ans d’ancienneté dans l’entreprise. Ces derniers doivent être consécutifs pour être pris en considération. Cette condition peut varier selon la convention ou un accord collectif d’entreprise mais le standard légal est bien de 2 ans ;
  • Proposer les modifications de son temps de travail à son employeur ;
  • Avoir pour projet effectif de créer ou reprendre une entreprise ;
  • Ne pas avoir bénéficié d’un tel congé au cours des trois années précédant la demande

Les obligations de l’employeur

Après avoir reçu une demande de congé pour création d’entreprise dans les temps, l’employeur doit apporter sa réponse. Ce peut être une acceptation totale ou partielle de la demande de son salarié. En effet, l’employeur peut y être favorable sous condition de report de date de commencement, ou d’un aménagement des termes de la pause. Mais il peut également y être totalement défavorable.

Une modification des termes de la demande

Dans le cas d’un report, celui-ci va devoir être justifié par l’employeur, évidemment, mais aussi avoir une raison valable. Le report ne peut se faire que pendant six mois, après cela, il est tenu d’accorder le congé ou la mise en temps partiel du salarié.

En cas de refus de la demande

Le refus de l’employeur pour le congé dépend aussi de la taille de l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié. Si celle-ci possède moins de 300 salariés et que l’employeur estime que votre absence peut avoir des conséquences préjudiciables après consultation des délégués du personnel, dans ce cas il est en plein droit de vous refuser ce congé faute de dégrader la dynamique de son entreprise. Ne pas vouloir risquer d’affecter la production est une raison valable de refus.

Une acceptation de la demande

Au contraire, si vous remplissez les conditions d’éligibilité dans une entreprise de plus de 300 salariés, alors votre demande de congé ne peut pas être refusée. Mais attention, s’il y a plusieurs salariés qui sont déjà en congé au-delà de 2% des effectifs, alors votre employeur peut exiger le report de votre congé. Effectivement votre demande pourrait se voir faire accepter après le retour de ceux qui sont partis en congé.

Les obligations du salarié

Ce ne sont pas vraiment des obligations mais des pré requis, le salarié doit respecter les conditions d’éligibilité à ce régime et formuler une demande à son employeur comprenant la date de début de congé souhaitée, sa durée mais aussi de l’amplitude de diminution du temps de travail nécessaire à sa création.

C'est parti !
Votre document pour 1,99€. Bénéficiez en plus de l'expertise des juristes Qiiro.

Les avantages du congé de création d’entreprise

Un congé de création d’entreprise est une aubaine pour les salariés. C’est une pause qui ne présente que des avantages.

Le contrat de travail est maintenu durant le congé pour création d’entreprise

Le salarié qui prend un congé continu à faire partie des effectifs de l’entreprise. Ceci implique qu’il peut réintégrer celle-ci à la fin de son congé au même poste ou à un poste égale à celle qu’il avait auparavant, avec une rémunération au moins égale à celle perçue avant le congé. Il y a donc une sécurité d’emploi. Attention toutefois, cela ne signifie pas que les salaires sont maintenus. Au contraire, le contrat de travail est bel et bien suspendu.

Assez de temps pour son propre projet

En prenant un congé, vous aurez du temps pour l’entreprise et maximisez vos chances de réussite. Avoir le temps de se lancer dans n’importe quel secteur d’activité comme, par exemple, la tenue d’un commerce qui est extrêmement chronophage et difficilement cumulable avec un emploi salarié en même temps.

Un congé de longue durée

Sauf disposition conventionnelle différente, vous pouvez prendre jusqu’à un an de congé de création d’entreprise, renouvelable une fois, à condition bien sûr de prévenir votre employeur par lettre avec un accusé de réception au minimum trois mois avant le terme de votre première année. Vous pouvez aussi bien évidemment prendre ce congé à temps plein ou à temps partiel.

Pouvoir réintégrer l’entreprise à la fin du congé

Le congé est toujours possible, qu’importe la forme de votre nouvelle entreprise. Que vous faites le choix de créer une société ou que vous vous lanciez dans le cadre d’une entreprise individuelle, le congé pour création d’entreprise demeure envisageable et accessible. Ceci dit, il faut toujours partir dans l’optique que vous respecterez les conditions et termes de l’éligibilité de votre prise de congé

Le salarié doit informer l’employeur trois mois avant le terme du congé sans aucune condition.

Une fois que la demande de congé pour création d’entreprise respecte toutes les exigences à suivre, l’employé serait totalement libre et naturellement il peut décider : 

  • De réintégrer l’entreprise s’il réalise que ses chances de réussir sont trop basses ou réintégrer mais à temps partiel pour continuer à développer celle-ci
  • Ou de rompre son contrat de travail pour se lancer totalement dans sa nouvelle création à l’issue du congé,

Congé de création d’entreprise : quid de l’assurance sécurité sociale et retraite

Le salarié est couvert par la Sécurité sociale, comme tout autre personnel, sauf bien sûr pour l’assurance vieillesse. Par contre, il pourra bénéficier d’une nouvelle couverture sociale à la création de son entreprise. 

La durée du congé pour création d’entreprise n’est pas comptabilisée dans le compte de retraite ou de l’ancienneté professionnelle. Mais en cas de réintégration dans l’entreprise, le salarié reprend une continuité salariale.

C'est parti !
Votre document pour 1,99€. Bénéficiez en plus de l'expertise des juristes Qiiro.

Congé pour création d’entreprise : comment ça marche ?

Durant son congé pour création d’entreprise, le salarié doit respecter son obligation de loyauté envers son employeur. Il ne pourra pas exercer une activité concurrente qui pourrait nuire à son employeur.  Et cette prestation qu’il souhaite exercer doit d’ailleurs être mentionnée dans le courrier qui parviendra à son employeur.

Une demande de prolongation peut être effectuée comme la demande initiale, deux mois au minimum avant le terme du congé. S’il y a une clause d’exclusivité prévue par le contrat de travail, celle-ci n’est pas applicable durant l’absence du salarié. Tout cela en respectant les brefs délais et aussi les codes concertants la demande voulue.

Le salarié doit alors signifier à son employeur, par lettre remise en main propre ou lettre électronique trois mois avant la fin du congé, s’il prévoit de réintégrer son poste ou rompre son contrat de travail.

La procédure à suivre

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est facile et simple de faire une demande de congé pour création d’entreprise. La mise en oeuvre du congé pour création d’entreprise suit quelques étapes : 

  • Faire parvenir la demande au minimum deux mois avant le début du congé, cela doit se faire par lettre recommandée avec avis de réception ou bien encore une lettre remise en main propre contre décharge ;


  •  La demande doit préciser exactement la date de départ prévue, mais aussi la durée que vous avez envisagée et l’activité envisagée. Vous devrez expliquer les détails de votre projet de création d’entreprise. Précisez l’activité que vous voulez lancer ou reprendre.


  • Ensuite l’employeur va donner sa réponse et disposera de 30 jours suivant l’avis de réception. Il peut envoyer sa réponse par lettre recommandée avec accusé de réception. Si ce délai est passé, en cas d’absence de réponse de l’employeur, cela vaut accord !


  • En cas de refus, le salarié aura 15 jours à compter de la date de la réception de sa lettre pour contester la décision de son employeur.

C'est parti !
Votre document pour 1,99€. Bénéficiez en plus de l'expertise des juristes Qiiro.
Revenir en haut de page
picto fleche
logo qiiro
Restez informé
Merci. Nous avons bien pris en compte votre inscription.
Oops! Une erreur s'est produite. Veuillez re-essayer ou nous contacter via service@qiiro.eu.