> Documents juridiques >
Demande permis de construire
Document certifié
document juridique certfié

Demande permis de construire

Ce document est un récépissé de dépôt d’une demande de permis de construire une maison individuelle et/ou ses annexes.
Ce document a été contrôlé par nos avocats
Certification à jour pour 2020
Guide d'utilisation du document fourni
Nos juristes en support si besoin
icone document juridique
Nombre de pages : 17
Nombre de mots : 81131
No items found.

Qu’est-ce qu’un permis de construire ?

Le permis de construire est une autorisation d’urbanisme accordée par l’administration, dont vous aurez besoin pour réaliser beaucoup de vos projets de construction.


Une demande de permis de construire ne s’improvise pas ! Elle est le fruit d’une longue réflexion et demande de l’investissement, car il faut prouver à l’administration que la conformité des travaux aux règles d’urbanisme.


Le mieux, lorsqu’on a un projet de construction, c’est de prendre contact avec les services d’urbanisme de la commune. Ils pourront vous communiquer les documents utiles pour évaluer les chances de réussite de votre projet. Si vous souhaitez voir votre construction se réaliser, il faudra que vos plans et vos projets respectent à tout prix les réglementations telles que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Plan d’Occupation des Sols (POS). Plus vous respecterez ces règles, plus vous aurez de chance d’obtenir le permis de construire.


Téléchargez dès maintenant le modèle de permis de construire pour une maison individuelle sur notre site. QIIRO réponds à toutes vos questions pour remplir la demande.

Télécharger votre document pour 1,99€. Vous profitez en plus de l’expertise de juristes et experts Qiiro si vous avez la moindre question !
TéléchargerTéléchargerTéléchargerTélécharger

Quelle est la différence entre la déclaration préalable de travaux, le permis d’aménager, le permis de démolir et le permis de construire ?

Il n’existe pas de document global pour tous les projets. Il faut veiller à demander la bonne autorisation d’urbanisme entre la déclaration préalable de travaux.

Selon les travaux que vous envisagez de faire, vous devrez solliciter la bonne autorisation d’urbanisme.


  • La déclaration préalable de travaux est nécessaire pour les travaux moins importants.
  • Le permis de construire est une autorisation nécessaire pour des constructions neuves dont la surface plancher est supérieure à 20 m² ou de reprendre des constructions existantes dont la surface plancher est supérieure à 20 m² ou 40 m².
  • Le permis de démolir est une autorisation nécessaire avant d’entreprendre la démolition partielle ou totale d'une construction relevant d'une protection particulière ou située dans une zone où ce permis est obligatoire selon les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune.
  • Le permis d’aménager est une autorisation d'urbanisme qui nécessaire pour certains aménagements réalisés sur un terrain tel que la création d'un lotissement, d’un parc résidentiel, d’aires de stationnement ou d'un camping. Cette autorisation est également nécessaire si vous prévoyez de réaliser des travaux dans un secteur sauvegardé, un espace remarquable ou encore un milieu littoral à préserver.


Vous l’aurez compris, selon votre projet vous ne devrez pas nécessairement demander un permis de construire ! 


Ça aussi vous l’aurez compris : Il est possible de construire sans aucune autorisation, à condition que la surface prévue ne dépasse pas 5 m² de surface de plancher ou d’emprise au sol soit pas grand chose.

Le permis de construire est-il obligatoire ?

Un permis de construire est nécessaire à la réalisation de certains projets de grande ampleur.


  • Si vous envisagez une construction neuve, il vous faudra obligatoirement obtenir un permis si la surface plancher est supérieure à 20 m².  Si la surface de plancher est supérieure à 5 m² mais inférieure ou égale à 20m², il vous suffira de demander une déclaration préalable de travaux. 


  • Si vous envisagez de construire sur l’existant, il est nécessaire de savoir si votre construction se situe dans une zone urbaine d'une commune couverte par un plan local d'urbanisme (PLU) ou un plan d'occupation des sol (POS) et dans quelles zones vous souhaitez construire.
  • Dans le cas où la construction se trouve dans une zone urbaine couverte par un PLU ou un POS, vous serez obligé de déposer un permis de construire dès lors que votre agrandissement fait plus de 40 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol.
  • Dans le cas où la construction se trouve dans une autre zone couverte par un PLU ou un POS ou dans une commune non couverte par un PLU ou un POS, vous vous trouverez dans l’obligation de demander un permis si votre projet crée plus de 20 m² de surface de plancher ou d'emprise au sol


✍    BON À SAVOIR
La liste de toutes les constructions dispensées de permis de construire et potentiellement soumise à déclaration préalable de travaux dans les articles R 421-1 et suivants du Code de l’urbanisme.

Le calcul de la surface plancher 

Le demandeur d’un permis de construire devra donc adopter un réflexe préalablement de solliciter une autorisation de travaux. Il faudra en effet calculer la surface objet de la demande. Il s’agira de déterminer le nombre de mètres carrés éventuellement créés correspondant à la surface dite plancher. 


La surface de plancher se calcule selon des critères précis en fonction du projet de maison individuelle ou d’immeuble collectif.

Pour les maisons individuelles, il faudra faire la somme des surfaces de chaque niveau construit dont la hauteur de plafond est supérieure à 1,80m, qu’il soit clos ou couvert. Elle se mesure à partir du nu intérieur, c’est-à-dire sans compter l’épaisseur des murs. 

Après, il faudra déduire de cette somme les surfaces correspondants aux escaliers, ascenseurs ou aménagées pour le stationnement des véhicules. Ces surfaces à déduire sont fixées par un décret du 28 décembre 2015 codifié à l’article R.111-22 du code de l’urbanisme. 


✍    BON À SAVOIR
Une fiche d'aide au calcul a été mise en place par le ministère chargé de l’urbanisme.


Si après ce calcul, la surface totale éventuellement créée dépasse les 20 m², les travaux seront soumis à permis de construire et une demande devra être effectuée.


Quelle autorisation pour vos travaux : le permis de construire ou la déclaration préalable de travaux ?

Dans certains cas, une déclaration préalable de travaux suffit pour se mettre en règle avec l'administration. Cependant, il est parfois nécessaire de déposer un permis de construire. Enfin, il est même obligatoire de faire appel à un architecte quand la surface plancher de votre construction ou de votre agrandissement dépasse 150 m².


Que ce soit la déclaration préalable de travaux ou le permis de construire, il faut impérativement effectuer les démarches plusieurs mois avant le début du chantier.


Quel permis pour une maison individuelle ?

Si vous envisagez de construire une maison, il vous faudra un permis de construire est exigé si la surface de votre construction est supérieure à 20 m².


Sachez de plus que vous serez dans l’obligation de recourir à un architecte est pour élaborer votre projet architectural si la surface de plancher de votre future construction dépasse 150 m².


Quel permis pour une véranda ?

Une simple déclaration préalable suffit si la surface au sol ou la surface plancher de la véranda est inférieure à 20 m².

Cette surface peut aller jusqu’à 40 m², si la commune est dotée de documents d’urbanisme comme le PLU, le POS.


✍    BON À SAVOIR
Il se peut que certaines mairies imposent un permis de construire même pour des vérandas de petite surface. En conséquence, avant de vous lancer, il vaut mieux interroger les services d'urbanisme de votre commune.


Toutefois si la véranda entraîne un dépassement de 170 m² de la surface de la maison dans son ensemble, il faudra solliciter un permis de construire.


La procédure peut être également plus contraignante si votre projet de véranda se situe en zone protégée ou à proximité d'un monument historique.


Enfin, dans le cadre de la construction de votre véranda, il faudra veiller à respecter les conditions de mitoyenneté, à savoir l’espace entre votre voisin et votre véranda.


Quel permis pour une terrasse ? 

Si vous envisagez d’aménager une terrasse extérieure non couverte de plain-pied ou posée au sol, vous n’aurez a priori besoin d’aucune autorisation d’urbanisme.

En effet, en raison de leur nature ou de leur très faible importance, les terrasses non surélevées  ou très faiblement surélevées ne nécessite ni déclaration préalable, ni permis. 

 

Les terrasses nécessitant une surélévation supérieures à 60cm sont soumises à une déclaration préalable ou un permis de construire, en fonction de la surface à créer. 

  • Si la terrasse dispose d’un auvent ou d’une toiture et une emprise au sol comprise entre 5 m² et 20 m², il faudra faire une demande de déclaration préalable.
  • En revanche, si la terrasse couverte a une emprise au sol supérieure à 20 m², il faudra solliciter un permis de construire en mairie.
  • Enfin, si la terrasse est un balcon, le permis est également obligatoire car les balcons entraînent une modification profonde de l’aspect extérieur du bâti.

 

✍    BON À SAVOIR
Il se peut que certaines mairies imposent un permis de construire même pour des terrasses, garage ou carport. En conséquence, avant de vous lancer, il vaut mieux interroger les services d'urbanisme de votre commune.

Quel permis de construire pour une piscine ? 

Si vous souhaitez intégrer une piscine dans votre jardin, veillez dans un premier temps à respecter les règles de mitoyenneté mais aussi à solliciter la bonne autorisation. Les piscines hors sol comme celles dotées de fondations sont considérées comme étant des constructions, il faudra alors demander :

  • aucune autorisation pour les bassins dont la superficie est inférieure à 10 m²  ou pour les piscines hors-sol installées moins de 3 mois par an.
  • une déclaration préalable pour une piscine dont le bassin couvre une superficie est comprise entre 10 et 100 m² et dont la couverture, fixe ou mobile, a une hauteur au-dessus du sol supérieure à 1,80 m.
  • un permis de construire pour une piscine non couverte dont la superficie est supérieure à 100 m² 

 

✍    BON À SAVOIR
Encore une fois, les règles d'urbanisme locales dans le PLU ou le POS peuvent imposer des restrictions spécifiques. Nous vous recommandons de vous renseigner auprès de votre mairie.

Construction sans permis : les risques

Si vous envisagez de faire des travaux sans permis ni déclaration préalable sur une surface de plus de 5 m², sachez que vous risquez gros, car construire sans autorisation est une infraction susceptible de vous conduire devant les juridictions pénales.

Construire sans autorisation est une infraction au code de l’urbanisme. En conséquence, si un agent de l’état ou un agent de police constate que vous construisez sans autorisation, il peut vous adresser un procès verbal qui vous conduira au pénal.

 

✍    BON À SAVOIR
Vous risquez également une amende pouvant aller de 2000€ à 6000€ du mètre carré.

Comment remplir une demande de permis de construire ?

Pour obtenir un permis de construire, il vous faudra remplir le formulaire correspondant à votre projet en bonne et due forme mais aussi fournir de nombreux documents et justificatifs à l’appui de votre demande.

La demande de permis : choisir le bon formulaire Cerfa 

Dès lors que le particulier souhaite construire une maison, il doit obligatoirement remplir un formulaire de permis de construire Cerfa 13406*07. Ce formulaire correspond à une demande de construction ou d’aménagement d’une maison individuelle.

En effet, les propriétaires qui souhaitent agrandir la surface habitable de leur maison doivent tout d’abord vérifier si leur extension nécessité de formuler une demande et ensuite remplir ce même formulaire.  


✍    BON À SAVOIR
Pour tout autre projet de construction ou d’aménagement autre qu’une maison individuelle ou ses annexes, les particuliers devront compléter le formulaire Cerfa 13409*07. Ce document pourra être rempli en cas de création ou d’aménagement d’un lotissement, d’une aire de stationnement, d’un parc résidentiel ou encore pour les projets nécessitant une autorisation d’exploitation commerciale.

Les documents et pièces à fournir avec la demande de permis de construire

Excepté le formulaire approprié, toute demande de permis de construire doit obligatoirement être accompagnée de plusieurs documents. 

En plus du formulaire cerfa dûment rempli, vous devrez produire 8 documents à l’appui de votre demande :

  • PC 1 - un plan de situation du terrain qui permet à la mairie de situer le terrain au sein de la commune et de définir les règles d’urbanisme applicable à la construction.
  • PC2 - plan de masse de la construction à édifier qui correspond une vue aérienne d’ensemble. Cela permet à la mairie de repérer les bâtiments existants et ceux visant à être construits avec leurs dimensions et emplacement exact. Sur ce plan figure également l'emplacement prévu pour le raccordement aux réseaux ou les arbres restants ou à abattre.
  • PC3 - plan de coupe du terrain de la construction qui met en évidence l’implantation de la future construction en fournissant le profil du terrain avant et après travaux. Cela implique que vous devez indiquer sur ce plan le volume extérieur des constructions et leur implantation par rapport au profil du terrain 
  • PC4 - notice descriptive du terrain et du projet qui décrit le projet dans sa globalité avec notamment les matériaux utilisés et les couleur de la construction. Y figure l’état avant travaux du terrain et de ses abords en précisant de quel façon il a vocation à être aménagé.
  • PC5 -  plan des façades et toitures qui présente l’aspect extérieur de la construction, ainsi que les matériaux utilisés.
  • PC6 - un document graphique en 3D sous forme de dessin en perspective ou de photomontage, qui présente l’insertion du projet de construction dans son environnement. Le but est de donner une idée de comment la construction va s’inclure dans son environnement. L’administration doit pouvoir se rendre compte de la manière dont le projet se présentera dans l’espace public.
  • PC7 - une photographie  permettant de situer le terrain dans son environnement proche dans le but de visualiser les constructions et terrains situés à proximité immédiate.
  • PC8 - une photographie permettant de situer le terrain dans l'environnement lointain qui devra faire apparaître la rue ou les espaces publics alentours et surtout le paysage environnant.

Pour que votre dossier soit considéré comme complet, vous devrez fournir votre dossier en 4 exemplaires avec 1 exemplaire supplémentaire du plan de situation (PC1), de masse (PC2) et de coupe (PC3)

Il faudra qu’il soit déposé au service d’urbanisme de votre mairie en main propre ou envoyé par courrier recommandé.

Pièces complémentaires à fournir selon les situations 

Il faudra fournir des pièces supplémentaires en fonction de la localisation mais aussi des spécificités de votre projet notamment s’il se situe à proximité du domaine public ou dans une zone d’aménagement concerté (ZAC). 

De manière très courante, il est par exemple demandé de produire une attestation de prise en compte de la réglementation thermique si le projet implique notamment la création d’une surface thermique supérieure à 50 m².

Les autorités fournissent une notice explicative sur les pièces à joindre en fonction de la situation et du projet. Celle-ci est très complète, nous vous invitons à consulter afin de déterminer exactement les pièces que vous aurez à fournir.

Ces pièces supplémentaires sont également énumérées de l’article R. 431-13 à l’article R. 431-33 du code de l’urbanisme.

Délai d’instruction : Combien de temps faut-il attendre pour obtenir une réponse après avoir déposé sa demande de permis ?

Une fois que vous aurez déposé votre dossier complété en plusieurs exemplaires à la mairie, il faudra attendre la réponse des services d’instruction. 


Lors du dépôt de votre demande, la mairie vous remettra ou vous enverra alors une confirmation de votre dépôt de dossier avec un numéro de demande.

 

✍    BON À SAVOIR
À compter du 1er janvier 2022, les communes de plus de 3 500 habitants devront se doter d'une téléprocédure spécifique leur permettant de recevoir et d'instruire sous forme dématérialisée les demandes d'autorisation d'urbanisme.

Durant le premier mois après le dépôt de votre demande, la mairie peut vous communiquer une liste de pièces manquantes. Dans ce cas, vous aurez 3 mois pour les fournir ou votre demande sera automatiquement rejetée. 

Si vous ne recevez rien durant ce premier mois, votre dossier sera réputé complet.

À partir du moment où votre dossier est considéré complet, vous devriez recevoir une décision de la part de la mairie délai de deux mois pour une demande de permis de maison individuelle et trois mois pour les autres pour les autres demandes :

 

  • Si la mairie accepte votre demande, vous devrez afficher des informations sur votre projet  pendant toute la durée des travaux sur votre terrain par le biais d’un panneau dont les dimensions sont supérieures à 80 centimètres. Veillez à ce qu’il comporte bien toutes les mentions légales exigées. En cas de contestation de la part des tiers ou voisins, vous devrez apporter la preuve de la régularité, de la lisibilité et de la visibilité de l’affichage. Vos voisins disposeront d’un délai de deux mois pour effectuer leurs recours à compter du premier jour d’affichage. Passé ce délai, ils devront agir sur d’autres fondements.

 

  • Si la mairie refuse votre demande, vous aurez la possibilité d’envoyer un courrier au maire ou à son supérieur hiérarchique si vous estimez que ce refus est infondé. Vous devrez le faire dans un délai de deux mois à compter de la réception de la décision de refus. Cela peut être l’occasion de discuter et d’éventuellement apporter des modifications à votre permis pour que votre projet puisse se réaliser. L’ultime recours étant d’agir devant les tribunaux administratifs si vous estimez le refus de la mairie injustifié mais il faudra vous munir de toutes les preuves nécessaires au soutien de vos arguments.

 

  • Si à l’issue du délai de deux ou trois mois, vous n’avez toujours aucune réponse, vous disposez en réalité d’un permis dit tacite. En effet, le silence de l’administration vaudra acceptation du permis de construire, vous pourrez alors demander à la mairie un certificat attestant de son absence d’opposition.


Pour calculer ces délais, il faudra prendre en compte la date inscrite sur l’accusé de réception de la demande de permis. 


Une fois obtenu, le permis est valable trois ans. Les travaux doivent donc être entamé dans ce laps de temps, faute de quoi l’autorisation sera périmée.

Toutefois, il est possible de demander à la mairie de prolonger la durée de validité du permis d’une année. Cette prolongation est possible seulement deux fois, ce qui porte la durée de validité du permis de construire à 5 ans.

 

Votre assistant juridique augmenté QIIRO vous accompagne dans cette formalité pour que vous puissiez réaliser vos constructions ! N’hésitez pas à nous rejoindre pour être renseigné utilement par notre équipe de juristes !

Votre document en téléchargement instantané pour 1,99€. Bénéficiez en plus de l'expertise de nos juristes et experts pour le compléter dans de bonnes conditions.
TéléchargerTéléchargerTéléchargerTélécharger

Télécharger votre document pour 1,99€. Vous profitez en plus de l’expertise de juristes et experts Qiiro si vous avez la moindre question !
TéléchargerTéléchargerTélécharger

logo qiiro
Restez informé
Merci. Nous avons bien pris en compte votre inscription.
Oops! Une erreur s'est produite. Veuillez re-essayer ou nous contacter via service@qiiro.eu.