téléchargements
Documents légaux certifiés
gérer son entreprise
Nous sommes à votre disposition si vous avez la moindre question concernant la gestion de votre société.
Gérer son entreprise
logo qiiro bleu
Tous vos documents juridiques rédigés par des professionnels du droit.
Testez Qiiro sans engagement.
2000
Documents
32
Juristes
1000
Avocats partenaires
Gestion de l'entreprise
Coût de revient

Tout savoir sur le coût de revient

picto juriste qiiro
Rédigé par :

Valentin, juriste chez Qiiro

Temps de lecture :
9 min
Coût de revient

Le coût de revient d'un produit est la somme de l’ensemble des charges engagées pour la production d'un bien ou d'un service. 


Pour calculer le coût de revient, il faut procéder à l’équation suivante : Somme des charges directes et indirectes / Quantité produite.

Il s’agira ici d’expliquer ce qu’est le coût de revient, ainsi que les autres notions nécessaires à sa compréhension (charge directe, charge indirecte, etc.).


Il faut savoir que la différence entre le chiffre d'affaires dégagé par un produit ou service et son coût de revient permet ainsi de connaître la rentabilité de ce produit ou service. 

 

De nature curieuse et consciencieuse, vous souhaitez en savoir plus sur la comptabilité en entreprise ? Cet article est fait pour vous. Votre assistant juridique augmenté QIIRO vous révèle tout ce qu’il y a a savoir sur le coût de revient de votre entreprise et bien plus encore.

Qu’est-ce que le coût de revient ?

Le coût de revient correspond à l’ensemble des frais qui doivent être payés pour finaliser un produit ou un service afin qu’il soit prêt à la vente. 

Il se calcule par rapport à un produit ou service à l’unité. Cela permet ensuite de déterminer le prix de vente du produit ou du service.

Le coût de revient est aussi appelé prix de revient.

Pour mieux comprendre, QIIRO vous propose un exemple :

  • En cas d’ouverture d’un bar/bistrot, il faudra calculer le coût de revient des boissons et/ou plats qui seront servis. Pour cela, il faut additionner l’ensemble des dépenses que génère le produit (achat des matières premières, main d'œuvre, matériel, etc.) pour être prêt à être servi au client.

Le calcul du coût de revient d’un produit ou d’un service présente certains avantages.

En premier lieu, il permet de déterminer si le prix de vente d’un produit ou d’un service permet à une activité d’être rentable. Lorsque le coût de revient est couvert par le prix de vente, l’activité est rentable. De fait, la différence entre les deux permet de générer des bénéfices.

En second lieu, le calcul du prix de revient (ou coût de revient) permet de revoir les coûts de production à la baisse pour réduire le coût de revient.

En dernier lieu, le calcul du coût de revient permet de déterminer la rentabilité d’un produit ou d’un service en comptabilité analytique.

Pourquoi calculer le coût de revient ?

La connaissance de votre coût de revient est très importante. Elle permet de chiffrer les devis et prospects que l’on émet envers le client. 

Le chiffre d’affaires (CA) budgété doit permettre de couvrir toutes les dépenses à engager et de générer du bénéfice.

En outre, cela doit permettre de refuser les marchés sur lesquels vous ne gagnerez rien.

De plus, le coût de revient permet d’être capable de déterminer de travailler sur celui-ci pour chercher à le réduire au maximum en répondant à cette question : quels sont les éléments du coût de revient qu’il est possible de diminuer ?

In fine, l’utilité du coût de revient est aussi importante pour les activités de production ou de construction que pour la plupart des activités de services 

Ex. : une société de gestion de paie cherche à savoir combien lui coûte la réalisation d’un bulletin de paie.


Une fois que le coût de revient est déterminé, il est possible d’analyser la rentabilité des activités. Cela peut notamment entraîner les modifications suivantes :

  • Recentrer de l’activité sur certains produits ou services ;
  • Diversifier pour proposer des produits ou services à rentabilité plus intéressante ;
  • Rechercher de nouveaux fournisseurs proposant des prix moins élevés ;
  • Réduire certaines catégories de charges pour améliorer le coût de revient ;
  • Augmenter le prix de vente des produits ou des services.

✍    BON À SAVOIR
Le coût de revient est un élément qui participe à la fixation du prix de vente d’un produit ou service.

Comment calculer le coût de revient ?

Le coût de revient est composé de plusieurs catégories qui concernent les dépenses directes ou les dépenses indirectes. 

Le calcul du coût de revient présente deux obstacles.

D’une part, il faut faire attention à prendre en compte l’ensemble des coûts liés au produit ou au service.

 

D’autre part, il faut veiller à affecter correctement l’ensemble des charges indirectes entre les différents produits ou services de l’entreprise.

 

Le coût de revient est constitué de différents éléments :

 

  • Les coûts d’achat et d’approvisionnement : ce sont, entre autres, les achats de matières premières, de marchandises, des fournitures consommables et les frais de livraison, etc. ;

 

  • Les coûts de production : ils comprennent toutes les charges d’exploitation liées à la production du bien ou du service et donc de la main d’œuvre, de la quote-part d’utilisation des immobilisations, du loyer, des assurances, de l’entretien, etc. ;

 

  • Les coûts de distribution : on retrouve les dépenses de publicité, les dépenses liées aux livraisons, aux opérations de marketing, etc. ;

 

  • Les coûts administratifs.

 

Les catégories de dépenses sont séparées en deux : les coûts directs et les coûts indirects.

 

Les charges directes correspondent aux charges qui ont été directement consommées pour la production du produit ou service. Les charges indirectes ne peuvent pas être directement rattachées comme les charges directes.

 

Afin de ne pas se tromper dans le calcul, et d’analyser correctement le coût de revient, il faut veiller à prendre en compte tous les frais que l’entreprise engage pour produire ce bien ou ce service (qu’il soit direct ou indirect).

 

Il convient ensuite d’affecter correctement les charges indirectes entre tous les produits ou services proposés par l’entreprise.

Le calcul du coût de revient est ainsi effectué : Coût de revient = coûts d’achat et d’approvisionnement + coûts de production + coûts de distribution + coûts administratifs


Vous avez des interrogations sur le coût de revient ? Vous pouvez contacter notre équipe par tchat ou téléphone. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Coût de revient et marge commerciale

La marge commerciale correspond au bénéfice que l’entreprise réalise sur chaque produit vendu.


Concrètement, c’est un indicateur de rentabilité pour toutes les activités. 


Le coût de revient et la marge commerciale sont liés.


En effet, pour un prix fixe, plus le coût de revient est faible, plus la marge commerciale est importante.


La marge commerciale est calculée comme suit :


Marge commerciale = Prix de vente HT - Coût de revient.


✍    BON À SAVOIR
La marge commerciale est une donnée intermédiaire du bilan qui permet de positionner une entreprise par rapport à ses concurrents. 

Il faut non seulement savoir la calculer mais surtout la prévoir, car elle est incontournable dans la mise en place de la stratégie commerciale.

Coût de revient - Foire aux questions (FAQ)

C’est quoi, un coût hors production ?

Le coût hors production correspond à l’ensemble de coûts qui ne peuvent qu'être imputés aux coûts de revient des produits vendus. 


Il s'agit traditionnellement des coûts de distribution et depuis le Plan comptable général 1982 des charges à caractère très général.

L’intérêt est de réduire l'arbitraire du calcul des coûts de production et aussi d'inclure la totalité de ces charges d'une période dans les coûts de revient de la même période, du fait de leur exclusion du calcul de la valeur des stocks.


C’est quoi, un coût complet ?

Le coût complet (traduit de l’anglais full cost) est une méthode de calcul des coûts qui à chaque stade du processus industriel ou commercial prend en compte la totalité des charges le concernant. 


Le coût complet est dit traditionnel s'il est calculé exclusivement à partir des charges de la comptabilité générale. En revanche, le coût complet est dit économique s'il intègre des modifications de charges permettant de mieux cerner la réalité de l'entreprise. 


Cette notion correspond à l'ancienne expression de prix de revient qui a été remplacée par celle de coût de revient. 


Par exemple, le coût complet d'acquisition est la somme de l'ensemble des charges concernant la fonction d'approvisionnement, qu'elles soient directes, indirectes, variables ou fixes, chacune de ces charges constituant un coût partiel. 


C’est quoi, les SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion) ?

Les SIG (Soldes Intermédiaires de Gestion) sont des outils permettant d’identifier et d’analyser les éléments ayant contribué à la formation du résultat.

Ils sont utiles car ils permettent de distinguer les éléments liés à la production (activité normale de l’entreprise), ceux liés à l’investissement et au financement (poids de l’endettement) et ceux qui présentent un caractère exceptionnel.

Les SIG sont aussi utiles lorsqu’est établi un business plan (création ou reprise d’activité).

Ils comprennent :

  • la production de l’exercice
  • la marge commerciale
  • la valeur ajouté
  • l’excédent brut d’exploitation
  • le résultat d’exploitation
  • le résultat financier
  • le résultat courant avant impôt
  • le résultat exceptionnel
  • le résultat de l’exercice

 

 

C’est quoi, le KPI ?

Le KPI (Key Performance Indicator). Il est aussi appelé ICP (Indicateur clé de performance).

Le KPI est utilisé notamment dans le domaine du marketing et de la publicité ou dans le domaine de l'analyse d'audience d'un site web.

Cet outil est utilisé pour déterminer les facteurs pris en compte pour mesurer l'efficacité globale d'un dispositif commercial ou marketing ou celle d'une campagne ou action particulière. Leur utilisation peut être faite ponctuellement (pour une campagne de publicité par exemple), ou de manière permanente (analyse des résultats d’un dispositif).

Il existe des centaines de KPI utilisables dans le cadre de l'activité commerciale et marketing.

Pour assurer le pilotage d'une activité, les KPI peuvent être regroupés dans un tableau de bord ou dashboard.

Les KPI sont très utilisés dans le marketing digital et le pilotage des sites web puisque par leur nature ces activités favorisent la possibilité de mesure.

 

C’est quoi, le résultat net comptable ? 

Le résultat net ou résultat net comptable aussi appelé “Net income”  en anglais est la différence entre les produits et les charges d'une entreprise. Ils peuvent être de plusieurs types :

  • Le résultat d’exploitation : c’est le résultat de l’activité normale de l’entreprise, c’est-à-dire le résultat réel de l’activité économique ;
  • Le résultat financier : il permet d’analyser la situation financière relative au choix de financement et de placement ;
  • Le résultat exceptionnel : il est en rapport avec les opérations de gestion ou les opérations en capital de l’entreprise.

En faisant la somme de ces résultats, il est possible d’obtenir le résultat de l’entreprise, auquel on enlèvera le montant des impôts pour avoir le résultat net.

Si le résultat net est positif, on parle de bénéfice. Si le résultat net est négatif, ou parle de perte.

C’est quoi, le chiffre d’affaires de l’entreprise ?

Le chiffre d'affaires d'une entreprise s’analyse comme la somme des ventes effectuées par celle-ci. Il peut être HT (hors taxes) ou peut inclure la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée). Dans ce cas, il s’agit d’une CA (chiffre d’affaires) TTC (Toutes charges comprises).

Le chiffre d’affaires est un outil puissant permettant d'observer plusieurs indicateurs, basés sur le chiffre d'affaires, qui permettront d'interpréter la performance de l'entreprise. 

 

D'un point de vue financier, cette notion peut être utilisée pour : 

  • Évaluer la puissance économique de l’entreprise ;
  • Évaluer les performances de l’entreprise ;
  • Analyser son poids sur un marché donné.

Pour calculer le chiffre d’affaires, il suffit de suivre la formule suivante :

Chiffre d’affaires = Prix de vente * Quantités vendues.

Comment interpréter la valeur de son chiffre d’affaires ?

Le chiffre d'affaires est un indicateur utilisé par les décideurs de l'entreprise pour différentes raisons.

D’une part, il peut être comparé avec la moyenne du secteur. En effet, au sein d'un secteur d'activité donné, les différents concurrents peuvent être répartis par taille. Analyser le chiffre d'affaires permet de se positionner par rapport à vos concurrents et d’estimer les parts de marché que possède l’entreprise sur un secteur donné.

 

D’autre part, les fluctuations du chiffre d’affaires donnent des indices non négligeables sur l’activité de l’entreprise.

De fait, les revenus d'une entreprise sont souvent instables. Par exemple, les vendeurs de chocolats vont connaître, systématiquement une hausse de leur chiffre d'affaires en période de fêtes, car leur activité présente une forte composante saisonnière.

 

En outre, l’évolution du chiffre d’affaires doit être mise en comparaison avec la trésorerie de l’entreprise. Une baisse notable du chiffre d’affaires peut mettre dans le rouge la trésorerie de l’entreprise, et poser d’importantes difficultés. L’analyse du chiffre d’affaires permettra d’anticiper une baisse de trésorerie.

 

✍    BON À SAVOIR
La marge nette est la différence entre le prix de vente d'un produit et son coût de revient complet unitaire.

Vous avez des interrogations sur le coût de revient ? Vous pouvez contacter notre équipe par tchat ou téléphone. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

logo qiiro
Restez informé
Merci. Nous avons bien pris en compte votre inscription.
Oops! Une erreur s'est produite. Veuillez re-essayer ou nous contacter via service@qiiro.eu.